Buy Boldenone 300installment loans . But at the same time, it acts only with sexual arousal. Viagra has a number of advantages in comparison with injections in the sexual organ or other procedures aimed at treatment of impotency.
Accueil Perspectives
Perspectives PDF Imprimer Envoyer

Le programme d'action du réseau des Chambres d'Agriculture pour les prochaines années s'articule autour des axes stratégiques suivants :

* Renforcement des capacités institutionnelles;
* Appui à la professionnalisation de l'Agriculture;
* Soutien aux initiatives de promotion et de modernisation de l'Agriculture.

* Actions de renforcement institutionnel

Les actions de renforcement institutionnel consistent à :

a) Remplir les obligations institutionnelles par la tenue régulière des sessions et des réunions de bureau ainsi que des commissions de travail, qui devront être instituées sur une base, soit sectorielle ou thématique.

b) Assurer la formation des élus et des cadres pour une gestion adéquate des Chambres.

c) Organiser la collecte des informations nécessaires pour dresser un bilan de la situation agricole et répondre aux demandes d'avis des Pouvoirs Publics et autres partenaires.

d) Rechercher un accroissement des ressources humaines et financières pour renforcer les capacités des Chambres à conduire des programmes d'actions auprès des ressortissants plus variés et plus nombreux.

e) Engager des réflexions pour compléter et adapter les textes régissant les Chambres d'Agriculture pour marquer l'élan professionnel des ressortissants et prendre en compte le nouveau contexte lié à la décentralisation. Il s'agit, notamment du statut de l'agriculteur, de la retraite, de la fiscalité, de l'assurance et la mutualité en matière agricole d'une part et d'autre part de la configuration de la Chambre Régionale d'Agriculture en rapport avec le nouveau découpage communal et la reforme du MDR ainsi que des règlements intérieurs et de l'organisation interne des secrétariats généraux.

f) Participer de façon active aux forums nationaux, régionaux et internationaux d'échanges et de négociations des politiques agricoles en faveur des agriculteurs des pays en développement (UEMOA, CEDEAO, NEPAD, OMC).

* Actions d’appuis à la professionnalisation

Les actions d’appuis à la professionnalisation consistent à :

a) Favoriser la structuration professionnelle autour des filières de production et renforcer les organisations professionnelles.

b) Identifier les besoins et définir les conditions d'organisation de la formation des producteurs pour améliorer leur professionnalisme et leur capacité de gestion et de négociation.

c) Collecter, analyser et diffuser l'information économique et commerciale ainsi que les opportunités de marchés.

d) Concevoir des outils et mécanismes indispensables à l'institution consulaire pour assurer le suivi de l'évolution du milieu agricole et la maîtrise d'ouvrage des projets et programmes dont la tutelle est confiée aux Chambres d'Agriculture tels que : les observatoires des filières agricoles, les registres des agriculteurs et la carte professionnelle.

e) Rechercher un partenariat avec les services du Ministère de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche, avec les autres Chambres Consulaires et organisations professionnelles des autres pays de la sous-région et au niveau international.

* Actions de soutien aux initiatives de promotion et de modernisation de l’agriculture

Il s'agit des actions visant à :

a) instaurer un système adéquat pour l'approvisionnement des producteurs en intrants et équipements agricoles, notamment pour les petits exploitants ;

b) contribuer à la mise en place de mécanismes de financement adaptés aux activités du secteur agricole ;

c) promouvoir le développement des principales filières agricoles à travers des actions d'augmentation de la production et de la productivité, de l'amélioration de la valeur ajoutée des produits et de l'efficacité de la mise en marché des produits agricoles ;

d) encourager et soutenir des programmes de diversification afin de saisir les nouvelles opportunités du marché national, sous-régional et international ;

e) développer des mécanismes pour la sécurisation des activités et revenus agricoles notamment, l'assurance, la mutualité et la fiscalité en matière agricole, d'une part et d'autre part en vue de la sécurisation foncière prenant en compte les us et coutumes en la matière ;

f) engager des réflexions et études en vue d'une utilisation optimale du revenu du producteur de coton, de riz et des autres filières porteuses par le biais d' investissements productifs visant d'une part à améliorer la production et la productivité agricole et à préserver de façon durable l'environnement d'autre part.

Mise à jour le Mardi, 20 Août 2013 10:53